Connexion à votre espace personnel
 

Sondage : l'enseignant « déclencheur » de passion

En 2013, la CASDEN a mandaté OpinionWay pour interroger les Français sur leur perception du métier d'enseignant et sur la « passion d'enseigner ».

L’étude menée par OpinionWay et analysée par le sociologue Ronan Chastellier, maître de conférences à l'Institut d’Etudes Politiques de Paris, indique que pour plus d'1 Français sur 4, les enseignants sont des déclencheurs de passion, et le métier a toujours très bonne réputation ! 

D’après l’étude réalisée auprès d’un panel de 1 003 personnes représentatif de la population française (sexes, âges, catégories socioprofessionnelles et situations familiales confondus), 28 % des Français pensent que l'enseignant a joué un rôle prépondérant, en inculquant une passion voire une vocation. Ainsi selon Ronan Chastellier, il y aurait une interaction dynamique entre un enseignant et un élève « cet enseignant serait un « concrétiseur », un de ces professeurs qui fait tout comprendre, qui communique de la manière la plus intérieure. »  
Plus d'1 Français sur 4

considère que l’enseignant est déclencheur de passion !

Ainsi, la passion est un « déterminant absolu » pour transmettre. 

Il ressort, par ailleurs, de ce sondage que les qualités d'un bon enseignant sont : la passion, la justice et le charisme. 74 % des Français interrogés, estiment qu'un bon enseignant doit être passionné par son métier mais également par le domaine qu'il enseigne. C'est la seule façon de susciter la vocation qui sommeille en l'élève. Pour autant, la qualité « savoir se montrer juste » est mise en avant par 78 % des femmes contre 68 % des hommes et par 83 % des plus anciens (les + de 65 ans) contre 52 % des 18 - 24 ans. Là encore, la maturité et l'expérience de la vie semblent influer sur la perception des Français. L'enseignant doit également être sympathique pour 24 % des sondés, avoir de l'humour pour 17 % et pour 12 % il faut qu'il ait une approche ludique malgré une certaine sévérité, nécessaire par moment.

Pour conclure, on peut noter que 53 % des Français interrogés encourageraient leurs enfants ou leurs proches à devenir enseignant. Comme l’indique le sociologue ce métier serait vécu comme un engagement dans un monde où tout est souvent pensé « en termes de production, de monétarisation. ».

Résultats de l’étude sur demande

Méthodologie : Sondage réalisé sur un échantillon de 1003 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) du 28 au 29 octobre 2013.

Imprimer Envoyer Zoomer
Convertisseur F CFP / Euro
F CFP <>
S'abonner à la newsletter :