Connexion à votre espace personnel
 

Management public : une révolution obligée

Budgets exsangues et masse salariale à maîtriser, les décideurs publics doivent réinventer un management faisant rimer sens et performance dans la mouvance des réorganisations. Sans oublier d’optimiser la qualité de vie au travail, impératif humain, mais aussi économique.

Maîtriser les dépenses… L’injonction trace la ligne des administrations, sommées de prendre leur part à la réduction d’un déficit national de 7 % du PIB en 2010. Et sa division par deux en cinq ans n’y change rien : fonctions publiques d’Etat, hospitalière et territoriale doivent aujourd’hui passer de l’efficacité à l’efficience.

Certes, la métamorphose ne se fait pas sans meurtrissures : de la refonte de l’État à la réforme territoriale en passant par la restructuration des hôpitaux et des universités, les agents publics voient leurs univers bouleversés, les « règles du jeu » durement réinterrogées, et leurs missions, pour certains, modifiées. Mais la contrainte force l’innovation, comme le rappelle le président de l’Association des administrateurs territoriaux de France (Aatf), Fabien Tastet.

 

De nouveaux modes à la mode

Alors que la demande exige des réponses de plus en plus individualisées, les administrations doivent repenser un management à la hauteur des enjeux. Et, face à des marges de manœuvre chaque jour grignotées, opter pour la révolution culturelle, en quête de nouveaux modes de travail pour les 5,4 millions d’agents (hors emplois aidés -source ministérielle) qui constituent leurs richesses premières.

 

La qualité de vie au travail, levier premier

Ravivement du sens et des valeurs, nouvelles modalités décisionnelles, accompagnement de la carrière… Menant à la reconnaissance non monétaire, les pistes sont multiples pour entretenir la motivation et, plus largement, contribuer à une meilleure qualité de vie au travail. Car en 2016, un management opérant se doit d’être aussi bienveillant : « On ne transforme pas une organisation complexe sans adhésion du collectif », résume Laurence Bernard, directrice du Centre hospitalier d’Albertville-Moûtiers (Savoie).

 

 

Laurence Denès du Réseau Service Public.

Pour en savoir plus
Itw Fabien Tastet - sommaire
« L’innovation est la seule sortie par le haut qui s’impose »

Président de l’Association des administrateurs territoriaux de France (Aatf), Fabien Tastet, lui-même directeur général des services du T11, établissement public territorial couvrant le territoire le plus vaste de la Métropole du Grand Paris (16 communes, 306 000 hab., Val-de-Marne), explique pourquoi l’innovation doit devenir la nouvelle règle publique.


Imprimer Envoyer Zoomer
Convertisseur F CFP / Euro
F CFP <>
S'abonner à la newsletter :