Connexion à votre espace personnel
 

Je souscris une assurance dépendance

L’espérance de vie ne cesse d’augmenter. En 2020, on comptera en France 2 millions de personnes de plus de 80 ans. Le vieillissement de la population s’accompagne aussi d’un accroissement des situations de dépendance. Outre son impact psychologique, la dépendance a un impact matériel et financier certain. Les solutions pour y faire face sont diverses. Il est important d’anticiper et de se préparer financièrement à cette éventuelle survenance de la dépendance.


Qu'est ce que l'assurance-dépendance ?

 

Définition :

L’assurance dépendance est un contrat de prévoyance qui permet à l’assuré de bénéficier d’une compensation financière, en rente ou en capital, lorsque survient la dépendance, partielle ou totale.

La dépendance totale correspond à l’incapacité d’accomplir seul, sans l’assistance d’un tiers, quatre des cinq actes ordinaires de la vie quotidienne (préparation des repas, toilette, habillement…). La dépendance est considérée partielle, pour une majorité d’assureurs, lorsque l’assuré doit être assisté pour l’exercice de trois ou quatre actes ordinaires de la vie quotidienne sur cinq. Pour évaluer le niveau de dépendance, la plupart des assureurs se réfèrent aux nombres d’Actes de la Vie Quotidienne (AVQ) que l’assuré peut, ou non, accomplir seul.

Le niveau de dépendance requis pour le déclenchement de l’indemnité est défini par chaque assureur qui détermine, par contrat, ses propres critères d’évaluation.

 

Rente ou capital ?

En contrepartie du versement de la prime d’assurance, l’assuré perçoit l’indemnisation prévue au contrat. Celle-ci prend la forme d’une rente viagère ou d’un capital. L’assuré peut alors financer la solution qui le satisfait le mieux : hébergement dans une maison de retraite, aide à domicile ou aménagement de son logement.

La rente viagère est une somme d’argent versée tous les mois jusqu’au décès de l’assuré. Le montant mensuel de la rente est choisi par l’assuré lors de la souscription du contrat.

 

Le versement de la prestation 

Le capital est une somme d’argent versée en une seule fois. Son montant est soit forfaitaire - et fixé lors de la souscription du contrat -, soit exprimé par rapport au montant de la rente. Selon les contrats, l’assuré est libre de l’utilisation du capital perçu ou il doit justifier de l’utilisation des fonds. Avec certains contrats, rente et capital se cumulent.

Le versement de la rente ou du capital est complété le plus souvent par des prestations d’assistance. Elles sont prévues pour apporter une aide concrète à l’assuré pour qu’il aborde la dépendance avec le maximum d’informations. A noter que si l’assuré conserve son autonomie jusqu’à son décès, il ne bénéficiera pas du versement de la rente ou de capital et des autres prestations de son contrat. Il ne pourra pas être remboursé, ni lui ni ses héritiers, du montant des primes/cotisations versées, sauf clauses particulières prévues au contrat.

 

Le coût

Le coût global d’une place d’hébergement permanent en EHPAD (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) est estimé à 37 043 € par an, soit 3 087 € par mois en 2015*.

 

Souscrire une assurance dépendance : 

 

Anticiper la dépendance

Pour garantir les conséquences financières d’une perte d’autonomie, vous pouvez souscrire, avant la survenance de la dépendance, un contrat d’assurance dépendance auprès d’un assureur.

La prestation est versée à l’assuré soit sous forme de rente (totale ou partielle), soit sous forme de capital.

Le montant de la rente peut également être revalorisé, selon un indice de référence fixé au contrat. Mais cette revalorisation n’est pas systématique, certains contrats ne prévoyant aucune revalorisation.

 

  • Conditions de souscription : Avant de vous engager, prenez connaissance des différentes conditions et modalités d’application du contrat d’assurance dépendance. La plupart des assureurs prévoient une souscription entre 50 et 75 ans. L’âge idéal de souscription est 50 ans, le montant de la cotisation étant encore faible. 
  • Coût : Le coût d’une assurance dépendance varie en fonction des garanties souscrites et de l’âge de l’assuré à la souscription. Plus l’on souscrit tardivement l’assurance dépendance, plus les cotisations sont élevées.
  • Questionnaire médical :  La souscription de l’assurance dépendance est soumise à l’acceptation de l’assureur. Pour cela, et en général passé l’âge de 50 ans, il est nécessaire de remplir un questionnaire médical. Celui-ci peut être complété par un examen médical par le médecin conseil de l’assureur.
  • Délai de carence et franchise :  Le délai de carence est la période où l’assuré n’est pas garanti en cas de dépendance. Le délai démarre à la date d’effet de la souscription. Dans la grande majorité des cas, le délai de carence est compris entre un et trois ans, selon le type de maladie. Un état de dépendance survenant pendant ce délai d’attente ne donnera pas lieu à indemnisation.  Des contrats d’assurance dépendance prévoient un délai de franchise. L’assuré ne recevra l’indemnisation, sous forme de rente et/ou de capital, qu’à l’expiration d’un délai, le plus souvent d’une durée de trois mois, après la date de reconnaissance de l’état de dépendance. Enfin des contrats prévoient une franchise, seuil en dessous duquel l’assuré devra prendre en charge les frais.
  • Contrat d’épargne : La garantie dépendance peut également être proposée avec un contrat d’épargne. Une partie des cotisations permet le versement de la rente viagère en cas de dépendance. Le reste de la cotisation sert à constituer une épargne. Au décès de l’assuré, s’il n’est pas devenu dépendant, les héritiers pourront bénéficier du capital épargne.
  • Interruption et résiliation du contrat : Le contrat dépendance doit indiquer les conditions de la résiliation ou de cessation du paiement des cotisations. Il est possible de résilier son contrat mais les fonds versés sont « perdus » : il n’y a pas de remboursement. L’assuré peut demander la résiliation de son contrat en cas de hausse des cotisations par l’assureur ou en cas d’embauche. Des délais d’information auprès de l’assureur doivent être respectés. Il faut savoir que si l’assuré cesse de payer ses cotisations avant huit ans de cotisations (la durée peut varier selon les assureurs), l’assureur peut résilier le contrat sans aucun remboursement. Il est par conséquent important, avant de souscrire un contrat, de bien comparer les offres des assureurs.

 

Quel est le coût moyen de la dépendance ?

En fonction de l’état de la personne, la dépense à effectuer pour payer soins et soutien varie de 12.000 à 40.000 euros par année. Pour financer, on plus d’une assurance dépendance, on peut prévoir l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA). 

 
Je souhaite cotiser. Quel sera le montant de ma rente ?

Quand on contractualise vers la cinquantaine, la cotisation est d’environ 28 euros pour obtenir au final une rente mensuelle de 1200 euros en moyenne, à 60 ans cette somme monte à 56 euros, puis à 100 quand on atteint 75 ans.

 Un dossier réalisé avec la Finance pour tous.


Imprimer Envoyer Zoomer
Convertisseur F CFP / Euro
F CFP <>
S'abonner à la newsletter :